Chaise vide ...

Dans le dernier article paru dans la Charente Libre en date du 17 mars, Monsieur DAURE s’émeut de voir une chaise vide aux COPIL où il nous invite à participer. Or, celui-ci semble oublier que nous avons assisté tous les COPIL jusqu’à maintenant. Nous y avons fait des propositions concrètes afin de délocaliser le projet, afin de protéger les populations. Car oui, c’est bien le lieu d’implantation qui pose souci : proximité des habitations, zone urbanisée en développement… et non le choix de faire de la transition énergétique une priorité pour les années à venir. Face à nos propositions, nous avons reçu une fin de non-recevoir. Alors, doit-on participer à ce simulacre de démocratie ? Non.