Nouvelle unité dans la région

Au sud de la commune de Barbezieux, une vingtaine de riverains, à l'initiative d'un ancien conseiller municipal, se sont réunis afin d'évoquer leurs inquiétudes quant-à l'implantation proche de leurs habitations d'une unité de méthanisation.

Basée sur une exploitation des intrants 100 % végétal et sans odeurs pour les instigateurs du programme, l'unité s'inscrit dans un projet de territoire et d'agriculteurs portée par la Scar (Société coopérative agricole du Ribéracois).

Même si ce type de traitement dangereux peut répondre aux besoins de produire des ressources dites vertes, la question de fond reste toujours la même : pourquoi à côte des habitations ?

Promesse tenue

Les membres du collectifs ont effacé leurs graffitis ! La fin d'une époque.

quelques-litres-de-peinture-blanche-des-pinceaux-et-des-rouleaux-pour-effacer-les-slogans-realises-sur-le-mur-denceinte

L'épandage en question

Selon le quotidien Sud-Ouest, 25 maires demanderaient l'arrêt du projet d'une unité de méthanisation prévoyant l'épandage du digestat sur leurs communes.

Bien vivre en Anjou

C'est cette fois-ci en Loire Atlantique qu'une association se définissant "lanceuse d'alerte" a tiré la sonnette d'alarme face à l'agrandissement d'une unité de Méthanisation traitant pour le moment 60 000 tonnes de déchets organiques et alimentaires.