Nous ne baisserons pas la garde

Au travers de deux articles parus respectivement dans la Charente-Libre du 24 septembre 2018 et Sud-Ouest du 25 septembre 2018, votre collectif a demandé la dissolution du Comité de Pilotage Méth'Angoumois.

En effet, consécutivement au compte-rendu contreversé du 5 juillet 2018 (
voir original sur la page téléchargement), édulcorant notamment les nuisances causées par l’unité de Château-Renard, le président de notre association entendait ainsi démontrer la partialité du Comité de Pilotage, dont l’objectif est l’aboutissement coûte que coûte du projet d’unité en zone urbanisée, et la peur panique de ses responsables de se confronter à la réalité du terrain en rencontrant les populations concernées.

L’instrumentalisation politique des décisions ne fait plus aucun doute depuis que le Grand Angoulême est au capital de la S.A.S Meth'Angoumois !