Stade de préfiguration ...

Lors de sa réponse à monsieur Thomas MESNIER, député de la Charente, monsieur Jean-François DAURE s'étonnait se sa prise de position en donnant un avis définitif sur un projet au stade de préfiguration.

Verbiage habile afin d'éviter de reconnaitre que l'origine du dossier remonte à 2013, que 60 000 euros ont déjà été investis pour participer à la SAS gestionnaire du projet. Nous ne sommes plus dans de la préfiguration au stade où l'on organise des réunions pseudos publiques en présence d'une poignée de citoyens avec le soutien de deux communes. Nous sommes dans de la démagogie politicienne où l'objectif est de faire passer un projet par n'importe quel moyen pour laisser son nom dans l'histoire.