C'est arrivé à côté de chez nous  !

Factuels nous sommes, factuels nous resterons.

La future usine à gaz devrait fonctionner avec des boues d’épuration sans odeur, comme le promettre les porteurs du projet.

Cependant, en Dordogne, sur la commune de Lamonzie-Saint-Martin, les élus demandent l’arrêt immédiat du stockage de ces boues sur le site du méthaniseur du Bourg d’Abren en raison des mauvaises odeurs. Via un courrier à la préfecture, les représentants communaux demandent aux services de l’État de venir constater par eux-mêmes la gêne occasionnée par les boues d’assainissements..

Ecologie moderne  !

Aprés Charente Nature, le SDEG 16, SEM TC, fin juin, le Grand Angoulême, sous l’égide de son président, votait sa participation à hauteur de 10 % au capital de la société gestionnaire de l’unité de production de méthane du parc EURATLANTIC.

Malgré les alertes sur les divers risques majeurs encourus : pollution sonore, olfactive, visuelle, des sols par épandages du digestat (compost obtenu) issu de divers déchets et des boues des stations d’épuration (avec métaux lourds), nos institutions font la sourde oreille et votre entre amis un projet incohérent tant sur le plan économique qu’environnemental.

Non content d’ignorer la contestation des riverains (pétition, manifestations, rencontre avec les pouvoirs publics) le Grand Angoulême pour se donner bonne conscience et sauver ses affichages de « démocratie citoyenne » et envisage de mettre en place un ersatz de concertation totalement verrouillée et sélective animée par un organisme subventionné de la région qui soutient et finance le projet d’usine.

Soyez rassurés, votre Collectif Eco Citoyens Ouest Angoumois est plus que déterminé à faire prévaloir ses propositions en matière d’emplacement d’une telle unité, qui ne saurait trouver sa place en zone habitée.

En effet, il n’est pas acceptable de voir un projet devenu et dorénavant public, de surcroit payer par nos impôts, dégrader le cadre de vie des riverains des communes de Fléac et St Yiriex.

Devons connaitre un nouveau scandale de pollution comme à St Cybard ? Vous tous élus aurez-vous le courage de dire non à ce projet face à vos maires siégeant au Grand Angoulême et votant docilement aux résolutions présentées ? Est-ce démocratique d’attendre une nouvelle législation pour installer une toute impunité une usine à gaz au mépris des populations avoisinantes et sans passer par une enquête publique ?

Depuis plusieurs semaines, nous demandons avec force la tenue d’une réunion publique avec la population concernée et impliquant tous les acteurs du projet : maires, élus, représentants du Grand Angoulême, porteurs du projet.

Nous ne sommes pas dupes, et nous rentrons en résistance.